Trajet en chaussettes vers la réussite !

Créer une entreprise et la conduire d’un bon pied malgré les turbulences économiques et la morosité ambiante : il y a un an, Fabian Aubry a relevé le défi. Avec une mini équipe, des frais de structure réduits, de l’expérience et beaucoup d’inventivité au service d’un concept qui marche déjà fort.

Vendue en Belgique dans une centaine de boutiques et online, sa marque de chaussettes JOLLYSOX offre – à prix très serrés – la qualité, le choix, le confort et le design des grandes marques. Le label belge espère pointer bientôt un orteil sur le marché européen…

 
A pied d’œuvre !

A 41 ans, l’entrepreneur sait où mettre ses pas. L’expérience joue en sa faveur : il a découvert l’industrie de la chaussette à 18 ans et tout appris "sur le terrain". L’aventure débute par un job étudiant qui lui procure de l’argent de poche : le jeune homme écoule un lot de chaussettes dans les bureaux de diverses sociétés via un système de dépôt-vente.

La formule est efficace et l’incite rapidement à en faire son activité : en 1990, il fonde avec un ami une première marque de chaussettes baptisée Whoop’s suivra ensuite Hercule. Le duo acquiert ‘à la dure’ toutes les ficelles du métier : choix du stylisme, gestion des achats et des fournisseurs, respect des délais, recherche d’interlocuteurs fiables, etc. Au bout de 2 ans, le staff comportait déjà 30 à 40 vendeurs ! La collaboration, axée sur les ventes directes et les boutiques multimarques, durera 7 ans.

Pour l’indispensable créativité, la marque s’est adjointe une styliste, une "fabrik designer" fraîchement diplômée de l’institut de la Cambre à Bruxelles. Pour la qualité ? Le meilleur des cotons peignés pour les chaussettes à motifs et du 100% fil d’Ecosse ou coton mercerisé travaillé par des filateurs et usines en Turquie, selon les directives et standards de qualité Jollysox. "J’ai bousculé leurs habitudes de production afin d’obtenir un fil plus doux et plus souple", explique l’entrepreneur, exigeant aussi des pointes et talons renforcés, des fils teintés dans la masse résistant aux nombreux lavages…

Le fondateur de Jollysox soigne particulièrement l’image et la communication. Le graphiste Thierry De Prince, complice talentueux des premières heures, crée tous les packagings exclusifs.

Désireux de faire connaître ses produits vite et bien, Fabian Aubry mise sur l’e-shop et sur les réseaux sociaux. Cette saison nous avons invité Philippe Scofield à venir vous presenter la nouvelle collection automne hiver 2016. Le photographe Julien Thonar soigne les images accompagné d’Eleonore Vanden Eynde à la direction artistique.


PayPal